Quizz diagnostic

Exposé du cas

  • OPACITÉ SINUSIENNE DE DÉCOUVERTE FORTUITE Docteur Béatrice Louvet & Docteur Laurent Nawrocki
    --

    Motif de la consultation

    Une patiente de 45 ans consultait pour une douleur maxillaire gauche en rapport avec une L.I.P.O.E. au niveau de 24.

    Histoire de la maladie

    Patiente en bon état de santé général mais fumeuse (7.5 paquets-année)

    Interrogatoire

    L'extraction de la 26, à l’état de racines, avait eu lieu 8 ans auparavant. Aucune symptomatologie locale, ni nasale, ni sinusienne n’était déclarée.

    Examen clinique

    Ne retrouvait pas d'adénopathie, ni d'hyperthermie. Il n’existait pas de douleur à la palpation des corticales en regard du site d'extraction de la 26, ni de voussure palatine ou vestibulaire.

    Examens paracliniques

    La radiographie panoramique, prise à cette occasion, révèlait une opacité intra-sinusienne gauche dans le secteur de la 26, absente sur arcade. Il s’agissait donc d’une découverte fortuite. Des coupes TDM mettaient en évidence une opacité, d’allure osseuse, à base largement implantée sur la crête alvéolaire en regard du site de 26 absente.

    Synthèse

    L’absence de symptomatologie loco-régionale écarte une pathologie chronique du sinus maxillaire gauche. Aucune réaction de la muqueuse sinusienne n’est observée. L’hypothèse diagnostique est celle d’une néoformation osseuse reliée, peut-être, à l’avulsion et à la cicatrisation alvéolaire de la 26. Compte tenu aussi de l’addiction tabagique, il convient de réaliser une biopsie de cette formation. Un abord intra-sinusien de type mini Caldwell-Luc est choisi. Le résultat histologique confirme la présence d’os spongieux et cortical sans remaniement inflammatoire ni de prolifération tumorale. L’absence de symptomatologie loco-régionale écarte une pathologie chronique sinusienne maxillaire. Aucune réaction muqueuse n’est observée. L’hypothèse diagnostique a été celle d’une néoformation osseuse associée à l’avulsion et à la cicatrisation osseuse alvéolaire au niveau de la 16. Une surveillance clinique et radiologique a donc été préconisée. En cas d'augmentation de volume, de réaction sinusienne ou de gêne fonctionnelle, l'ablation sera à envisager. Le rapport bénéfice-risque d’une telle intervention devra être soigneusement discuté.